Forum RPG Fairy Tail - 20 Lignes ( soit 360 mots ) Minimum demandées - Bon Roleplayers exigés
 

Partagez | 
 

 Amusons nous ! [Nana & Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang C
Rang C
Féminin
Messages : 57
Jewels : 86475
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 26

Click ♥
MessageSujet: Amusons nous ! [Nana & Nana]   Sam 19 Nov - 10:40

Zhongxin. La célèbre et réputée capitale du Pays des Mystères. Ce fut le nom de cette contrée et de quelques connaissances qu'elle avait héritées de Jack qui l'avaient attirée ici. Le poète, dans sa curiosité d'homme savant avait examiné toutes sortes d'inventions, admirant plus que tout les schémas d'un chercheur dessinant des ailes constituées de lacrimas. La quantité de cristal à trouver devait être énorme mais en tant que poète Jack avait rêvé de caresser les cieux autrement qu'avec son esprit. Selemba se demanda une fois de plus ce qui se passait dans sa tête. Étant née de l'imaginaire de cet homme, elle avait en elle une partie de ses souvenirs, de ses goûts. Mais qu'est-ce qui était à elle est qu'est-ce qui était à lui ? Elle s'en fichait bien après tout puisque les connaissances de son Créateur l'aiderait très certainement mais pour pouvoir voir le monde à travers les souvenirs de ce dernier, elle se doutait qu'en certains points ils étaient radicalement opposés. Le timide avec un bon fond, réfléchit et calme contre la sulfureuse demoiselle fonçant dans le tas et se plaisant à accueillir de dangereux psychopathes entre ses bras. La jeune femme sourit quand ce constat traversa son esprit. Quelques instant elle fouilla la ville à la recherche de ce fameux ingénieur et ses ailes de cristal. Caresser les cieux... elle se jura qu'un jour elle volerait plus haut que les aigles royaux ne sont jamais allés. Mais prend garde Icare, à trop vouloir t'approcher du soleil tu finiras par te faire dévorer par les flammes de ton ambition. Elle allait ça et là quand une belle auberge se dressa sous ses prunelles vaironnes. Parfait, elle déposerait le sac massif encombrant ses larges épaules dans une chambre pour pouvoir continuer à marcher plus légère. Bien évidemment sans quitter ses armes, elle se sentait démunie sans ses deux sabres lourds croisés dans son dos. Ceci fait, elle arpenta la ville multicolores d'un pas presque sautillant mais toujours aussi silencieux. Ses yeux disparates savourant les beautés aussi bien architecturale qu'humaine qui s'offrait à elle. Un brin d'arrogance se dégageait de son être sans gène marchant la tête haute, un sourire moqueur au coin de lèvres.

Mais lorsque l'on joue les paons, il n'est pas rare qu'un petit quelque chose vienne nous briser dans notre élan. Parfois c'est une pierre qui nous fait chuter. D'autres une bande de crétins tentant de lancer quelques boutades grivoises dans l'espoir de se rendre intéressante. L'Ombre aimait bien ce genre de gueux. On les écrase en les rendant fou avec quelques mots plus compliqués que ''manger'' ''boire'' ou tout mot ayant un lien avec le sexe puis enfin on leur fait comprendre qu'ils sont véritablement idiots et que l'on ne discute pas avec mais que l'on se paie de leur tête. Mais ce ne fut ni une pierre ni une bande de gueux qui vinrent la déranger. Ce fut un jeune écureuil poursuivit par une pie qui, dans l'immédiat, trouvait moins dangereux de bondir sur la tête d'un passant pour rebondir plus loin que de se faire attraper par son poursuivant. C'eut été une bonne solution si en arrivant sur la tête de Selemba le rongeur n'avait pas emmêlé ses petites griffes dans la chevelure d'encre. Premier réflexe de la jeune femme : plaquer une main sur son crâne, persuadée qu'on l'attaquait d'en haut. Son autre main dégaina un sabre mais ne trouvant rien de plus à attaquer qu'un

''AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHH ''

Ce à quoi un cris entre ses cheveux lui répondit :

''CROOOOOOOOOOUUUUUUUUUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII''


Et Selemba reparti de plus belle, pas vraiment guerrière devant un ennemi qu'elle comprenait très petit et perché sur sa tête :

'' AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH''

Elle se mit à courir dans tout les sens en essayant de le déloger mais l'écureuil voyait les choses sous un autre angle : ne pas tomber pour ne pas mourir écrasé. Apperçevant une fontaine la jeune femme se précipita vers la source d'eau claire, prête à y plonger. Pencher sur le rebord, elle arrêta net son geste. Voyant enfin son reflet lui montrant se prétendu ''agresseur''. Elle comme la pauvre bestiole emmêlée eurent un drôle d'instant de blocage, elle morte de honte d'avoir confondu un rongeur avec une bestiole vraiment dangereuse (il faut dire qu'elle avait vécue dans les Marais Lunatiques ou quantité de choses pas nettes vous tombent des branches des arbres pour vous attaquer, les seules solutions étant de les tuer au plus vite avant qu'ils ne s'en charge) quant à l'écureuil il était juste mort de peur à l'idée de finir noyé. L'Ombre poussa un soupir et se redressa.

''Alors t'es pas un serpent ou un scorpion vénéneux... quelle poisse. ''

Elle fouilla du regard la place ou les gens la fixait comme une demeurée et préféraient filer plutôt que de voir ce qu'elle pouvait faire de son sabre. Avisant une échoppe dont la vitre pourrait parfaitement faire office de miroir, elle s'avança d'un pas vif en pestant contre tout les passant qui ne survivraient pas quelques heures dans les lieux ou elle avait grandit. Devant sa glace improvisée, elle entreprit de démêler le captif de sa prison capillaire, l'immobilisant d'une main (ce qui bien évidemment le fit paniquer) et dégageant ses cheveux de l'autre. Elle eut quelques difficultés mais y parvint sans trop s'arracher de mèches après plusieurs bonnes minutes à s'acharner. Ceci fait elle ne lâcha pas immédiatement l'écureuil qui s'était calmé, sans doute incapable de continuer à paniquer si il tenait à se que son petit cœur tienne le coup. Dès qu'elle fut face au premier arbre qu'elle dégota, elle ouvrit lentement ses main et le rongeur ne se fit pas prier pour en jaillir pour s'agripper à l'écorce. Complètement démotivée à l'idée de continuer à chercher ses ailes inutiles, elle retourna dans la chambre qu'elle louait et se jeta sur le lit deux places. Pas qu'elle ait l'intention de se faire raccompagner mais elle avait tendance à beaucoup bouger durant son sommeil et surtout à prendre de la place. Très vite elle se demanda ce qu'elle allait bien pouvoir faire de sa soirée. Des livres sur la magie l'attendaient dans ses affaires mais potasser e la tentait pas. D'un bond elle se dressa sur ses pieds. Et bien, puisqu'elle avait envie de s'amuser, elle allait s'amuser. De quelques coups d'un coton imbibé d'alcool elle désinfecta son crâne, s'assurant que les griffures ne s'infectent pas puis troqua sa tenue de cuir contre une tenue légère, faite de tissus colorés. Un haut rouge vif laissant les tatouages de ses bras bien visibles et un short noir dévoilant outrageusement ses jambes interminables avant que ses bottes souples ne viennent interrompre le tableau un peut plus haut qu'à mi-mollets. Toujours aussi fière de son image, elle sortit dès que leur de faire la fête fut venue et choisit avec soin un bar joyeux et bien tenue. Si son arrivée ne fit pas taire tout le monde, elle sentit quelques regards peser sur ses tatouages, ses piercing et ses pupilles vaironnes. Ce suffit à la mettre de bonne humeur. Avec un sourire radieux elle s'installa au bar et commanda n'importe quoi. ''Surprenez-moi,'' avait-elle demandé au barman. Avec un sourire enjôleur elle s’invita à une table ou l'on jouait aux cartes. Si elle perdit la première partie, il n'en fut pas le cas de la deuxième, ni de la troisième. Ni des autres. Sans doute grâce aux cartes qu'elle cachait et aux magnifiques sourires lancés à ses adversaires me diriez vous. L’alcool coulait à flots, le demoiselle fêtant chaque victoire. Au bout d'un certains temps, devenue incapable de continuer à tricher plutôt qu'à ire stupidement à chaque chose que l'on lui disait, elle tira sa révérence en riant. Louchant un peu elle hurla dans la salle :

''Je paris que j'éclate n'importe lequel d'entre vous au bars de fer ! ''

La situation eut fait rire tout le monde si elle n'avait pas eut des épaules aussi larges pour une femme mais la salle ne s'en priva pas pour éclater de rire ce qui lui fit croiser les bras telle une gamine boudeuse qu'on ne la croit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
The red Devil
The red Devil
Féminin
Messages : 42
Jewels : 53746
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 22


Click ♥
MessageSujet: Re: Amusons nous ! [Nana & Nana]   Jeu 24 Nov - 20:32

Zhongxing.Ville magnifique, capitale du Pays des Mystères.
Sûr que cette ville me dépaysait de mon chez moi.
J'était arrivée dans cette ville à l'aube, histoire de visiter un peu, de voyager encore et toujours, ce qui est une des choses qui me plait le plus a faire.
Bien sûr, d'un bout du monde à l'autre, les gens sont tous étonnés que j me promène avec une lame imposante qui fait a peine 20 centimètres de moins que moi...Mais soit.


En me promenant ce matin, je faillis tomber, une petite forme blanche et touffue s'était mise en boule, et avait heurté mon pied.
Un écureuil!
Je m'approchais de la petite bête pour pouvoir caresser ses petits poils blancs mais a peine eus je fait un pas que le rongeur se mis a grimper à l'arbre.Je le suivis dans la seconde suivante, m'accrochant au tronc, le poursuivant comme un oiseau en chasse.
La vile bête se logea finalement sur une branche.
Elle était piégée, en un rien de temps je bondissait dessus et la bloquait entre mes mains.
Soudain un craquement se fit entendre, comme si quelque chose se brisait sous mon poids... LA BRANCHE!
Ma chute ne dura que quelques secondes mais j'eus le temps de me retourner sur le ventre, de manière à ce que ma poitrine amortisse ma chute. Ouf!..
J'ouvrai mes paumes et la sale bestiole parti directement dans mon décolleté, j'essayais de l'enlever mais les passants eurent droit a un spectacle érotico-comique d'une femme qui essaye de déloger quelque chose d'entre ses seins...Pas très classe tout ça.
Je décidait de laisser passer et de continuer ma promenade.

Après une longue promenade, l'écureuil daigna sortir de l'endroit ou il s'était logé pour courir dans une taverne.Inutile de préciser que je le suivit,mais cette filature dura a peine 30 secondes car il me revint immédiatement, mais je décidait de continuer dans ma direction.
Et j'arrivait dans une taverne pleine de poivrots les yeux rivés sur une jeune femme pleines de tatouages et de piercings.Si j'eus bien compris, vu sa moue, elle venait de se faire refuser un bras de fer.
Intéressant..elle avait l'air assez forte.
La défaite ne me fait pas peur pour ce genre de gamineries, je décidait donc de lever le bras et lançait

"J'accepte!"

Je sens qu'on va s'amuser!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☁--Narukami Ryoji--☁

Colorless Fiend
Colorless Fiend
Masculin
Messages : 13
Jewels : 54242
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 26

Click ♥
MessageSujet: Re: Amusons nous ! [Nana & Nana]   Sam 26 Nov - 12:04

Quand on cherche quelque chose d'aussi imprenable qu'un bandit professionnel, chef de guilde et meurtrier recherché par les autorités ainsi que des wagons entiers de jeunes gens avides de vengeance comme notre petit gars ici présent, il est tout à fait normal de voyager et de voir du pays. L'arret du jour n'était autre que la capitale de Xiaoshi, une étrange citée au nom absolument imprononçable pour Ryoji qui visitait le coin en gros touriste. En apparence du moins, en réalité il désirait bien entendu trouver des informations sur Mad Shadow durant sa petite visite mais il n'est pas interdit de joindre l'utile à l'agréable. Vêtu d'une longue cape pour dissimuler l'essentiel de ses marques démoniaques ainsi que la corne s'extirpant de sa nuque. Il faut ce qu'il faut pour éviter de se faire embrocher par les autorités ou cramer sur un bucher en plein milieu de la place publique. N'oublions pas la communauté scientifique locale, très largement capable de disséquer le pauvre bougre au nom de la science et de la connaissance. Super pour justifier un acte aussi odieux, se cacher derrière sa soif de connaissance. En tout cas Ryoji appréciait son petit séjour comme il le pouvait, chassant de son esprit ces idées et autres possibilités douloureusement déprimantes alors qu'il ne s'achetait un peu de bectance au détour de l'étale d'un commerçant on ne peut plus aimable et souriant. Pomme à la bouche, émerveillé devant les bâtiment flottant au loin dans les cieux ainsi que par la déco très tape à l'œil de la cité Ryoji se fit bousculer par une petite chose criarde et apeurée courant dans tous les sens d'un manière bien pathétique et comique. Cul contre le pavage gelé, l'hybride bougea son derche attirer par sa grande curiosité en direction de la fontaine où s'était arrêter la créature lui ayant malencontreusement laissé une petite balafre sur la joue droite par les moulinets qu'elle faisait avec son épée. Ce genre de petits bobo le laissait indifférent bien entendu, on va pas faire toute une histoire d'une égratignure surtout quand on a aussi intéressant sous les yeux.

Elle était stoppée net au-dessus de la fontaine, presque aussi tétanisée que l'écureuil ayant élu domicile bien malgré lui sur son crane. Elle resta quelques instants ainsi, à observer son reflet d'un air dépité, ses joues s'empourprant légèrement sans aucun doute sous le coup de la honte. Elle était assez belle d'ailleurs, c'était assez étrange à expliquer en fait mais quelque chose faisait tic dans la tête de Ryoji en la regardant. Peut-être était-ce tout simplement le fait qu'elle ressemblait à une peinture à l'encre de chine absolument hors de prix et faite d'une main de maître. Détournant le regard quelques instants tout en se frottant l'arrière du crane il la perdit de vue. Normal de vouloir se barrer à toute vitesse après un truc pareil, Ryoji aurait fait de même. Avançant tranquillement dans la rue après autant d'émotions et de fou rire contenu dans son thorax, Ryoji eut à peine le temps de dire ouf qu'une nouvelle femelle vint se présenter à lui dans des circonstances hors normes. Un craquement de branche seul signe précurseur de son arrivée fracassante, la demoiselle se rétama aux pieds du jeune homme dans un fracas à peine croyable. Mais qu'est-ce qu'elles avaient les femmes dans le coin sérieux?! Encore une folle méritant la camisole se dit alors Ryoji qui venait déjà d'arborer un facepalm magnifique. Malgré cela, il voulu la remettre sur pied en bon gentleman qu'il était, malheureusement la furie fut la plus rapide et à vrai dire notre jeune homme hésita à toucher ou converser avec une femme qui se tripotait allègrement la poitrine. Mais que se passait-il dans cette ville de fou et d'aliénés?!

Prenant à nouveau congé loin de tout ce WTF en barre de 12, Ryoji décida de calmer ses nerfs autour d'une bonne boisson dans une taverne locale, devant laquelle il retrouva la demoiselle de tout à l'heure extirpant enfin la pauvre bestiole de ses cheveux avant de la déposer sur un arbre d'où il ne bougea plus, encore sous le choc de cette journée de merde. Seul restait l'écureuil à l'extérieur de la taverne désormais, la pauvre bête était étrangement calme pour une créature d'habitude si joyeuse, vive et joueuse. Notre demi démon prit la bestiole par la peau du cou, l'écureuil ne luta même pas trop crevé pour répliquer et étant encore à se remettre de ses émotions. Le posant sur son épaule, il lui donna un morceau de pain enduit d'une pâte chocolatée aromatisée à la noisette tout en caressant la petite tête poilue de la bestiole palpitante se calmant enfin après autant de galères cumulées les unes après les autres. Sa "tortionnaire" était rentrée à l'intérieur, était-ce réellement judicieux de choisir cet endroit comme pied à terre? Qui sait, ce ne sont pas ce genre de considérations qui l'ont empêcher de le faire en tout cas. S'engageant dans l'antre rempli de monde, Ryoji partit s'installer au bar commandant les boissons les plus fortes disponible dans cet humble endroit. On lui servit une sorte de liquide violet dans 17 petits verres alignés le long du comptoir, la couche supérieure de la boisson brulait d'une flamme bleutée qui s'éteint lentement. "Purple Nirple" qu'ils appelaient ça, ou le téton violet en français dans le texte. Ça arrachait pas mal mais l'avantage d'être en partie démon c'est qu'on gagne en résistance surtout au niveau de la boisson. Les 17 échantillons y passèrent cul sec, alors que Yu, l'écureuil fraichement nommé par Ryoji, faillit tourner de l'œil rien qu'en sentant les émanations se dégageant du verre. On vint défier notre héros à un jeu à boire, bien entendu il accepta et ratatina ces estomacs, foies et systèmes lymphatiques humains sans le moindre effort. Quelques piécettes supplémentaires vinrent s'ajouter au capital monétaire de sa bourse, ce qui lui donna l'occasion de questionner le barman sur la présence en ville d'un éventuel marchand d'informations. Il fit choux blanc, dommage. Au même instant elle descendit de l'étage, la fameuse demoiselle qui avait piquer une crise de nerf à cause de l'écureuil. On pouvait dire qu'elle savait s'habiller et se mettre en valeur, ais point de vue "tatouages" c'était Ryoji qui détenait la palme dans la taverne. L'appétissante créature aux jambes interminables commanda donc un petit quelque chose au comptoir avant de s'en aller plumer un groupe de fiers freluquets prêts à passer à la caisse. Ça commença rapidement à raller derrière, les abrutis se faisaient plumer comme des pigeons d'élevage. Elle devait être une grande stratège, ou une chanceuse de première, ou une tricheuse horriblement douée. Ryoji penchait pour la dernière solution, après tout en général on s'habille comme ça que pour détourner l'attention d'autre chose. Elle commença ensuite à faire la fier et à défier le reste du bar à un sport typiquement masculin, le bras de fer, ce qui provoqua l'hilarité générale alors qu'un drôle d'oiseau ne pénétra en vrac dans la taverne.

"Oh putain" Se dit alors Ryoji tout en remettant en marche le facepalm

La folle de tout à l'heure, celle qui s'était prit pour un piaf avant de se tripoter la poitrine en publique. Et elle voulait relever le défi de la belle brune en plus, ce devait être un cas de première ce rouge gorge imprudent. Enfin, ça lui donnerais l'occasion de chasser son ennui au moins. Se levant en silence du bar puis s'avançant en direction de la table où résidait la tricheuse aux cheveux d'encre, Ryoji fit dégager de force le mec se trouvant dans la chaise lui faisant face en l'agrippant par le col et en le projetant au sol avant de prendre place sur le ring devançant ainsi le premier challenger.

"J'aime les défis, et je relève celui-ci."

Allongeant son bras sur la table et le mettant en position tout en dévoilant quelques centimètres de "tatouage" maudit, les Os de Ryoji craquaient d'impatience sous le coup de l'excitation et de la pression s'engageant dans ses muscles et tendons. Yu s'agrippait de toutes ses forces à l'épaule de Ryoji en reconnaissant la demoiselle lui faisant, notre jeune demi démon quand à lui attendait son adversaire avec une impatience non dissimulée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang C
Rang C
Féminin
Messages : 57
Jewels : 86475
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 26

Click ♥
MessageSujet: Re: Amusons nous ! [Nana & Nana]   Mar 13 Déc - 22:21

Mwahahahahaha ! Enfin un adversaire plutôt que des idiots se riant d'elle. Non, pas un. Deux. Un jeune homme se porta volontaire, se choisissant comme étant son adversaire d'une façon plus que cavalière. Elle eut un fin sourire. D'un côté elle aimait ces hommes capables de s'imposer, parfois rudes et railleurs ou un brin prétentieux. Tant qu'ils ne viraient pas dans la stupidité la plus totale ou la misogynie. Elle ébaucha un sourire avant de se reporter son attention sur la jeune femme qui s'était manifestée la première pour ne pas se focaliser que sur un adversaire. Une flamboyante crinière écarlate attirait inévitablement le regard alors qu'un air joueur sur son visage plein de vie lui procurait un éclat qui donnait envie de palpiter. Les pupilles de l'étrangère partageaient le dé-pareillement de celles de l'Ombre bien que le contraste soit moins marqué. Si Selemba était née des rêves d'un poète et d'une peinture de maître, cette femme semblait née d'une flamme. Pas gigantesque (néanmoins même la flamme d'une bougie brûle), mais prête à s'accroitre. Si toutes ces remarques fusaient dans l'esprit de la jeune femme, l'alcool se chargea de mélanger le tout au point qu'elle fronça légèrement les sourcils et faillit rire d'une image s'imposant à elle. Secouant doucement sa tête pour ce reconcentrer, ce qui ne l'aida en rien, elle glissa un clin d’œil à cette fameuse demoiselle, lui lançant une remarque pour qu'elle ne se sente pas délaissée sous prétexte qu'un homme agissait bien peu galamment.

"Ne t'inquiète pas ma belle, je m'occupe de lui et je suis toute à toi "

Quelques hommes qui s'étaient regroupés autour de la table qui serait l'arène des deux énergumènes lancèrent des remarques grivoises qui fit rire la demoiselle aux yeux vairons. Enfin elle prit place, détaillant à toute vitesse celui qui lui faisait face. Un sourire fleurit sur ses lèvres tentatrices en voyant les nombreux tatouages qu'il arborait et comme un nouveau défit naquit. Jack avait inséré dans son passé un tatoueur de géni qui avait fait d'elle une œuvre d'art. Cette encre et cette magie l'avait suivit dans se monde, faisant d'elle un support vivant aux motifs n'ayant pas plus de limites que celles de l'imagination. L'encre sembla se déplacer sous sa peau nacrée, les lions stylisés sur ses bras disparurent, les couleurs se fondant en un brouillard bariolé pour enfin créer un nouveau motif. Un loup montrant les crocs dessina sur son cou délicat, trouvant échos en un autre motif sur son front : un diadème tribal portant une lune rouge comme un joyau. Le motif était pour le moins original et délicieusement sauvage. Deux traits légers, tel du maquillage vinrent s’ajouter verticalement sous ses yeux. Tableau bien étrange. Son sourire se fit plus flagrant en entendant les petites exclamations autour d'elle. De cette même élégance animale elle positionna son bras sur la table, fixant son adversaire dans ses étranges yeux dorés.

"Prêt ? "

Une petite voix en elle lui dit qu'il serait terriblement simple de gagner par la magie. Lui insuffler l'idée que la laisser gagner serait bien bénéfique pour lui. En quoi ? Elle n'avait pas besoin de le préciser pour que l'esprit de cet homme le prenne comme un acquis. Du moins, normalement. Ou même relié le bras du jeune homme par la magie. En faire sa marionnette de manière s douce et imperceptible que lui même ne sentirait qu'à peine ses poils se hérisser au passage des fils imaginaires. A la place elle scruta plus encore le regard d'or en souriant et posa son coude sur ce qui était leur arène de combat, paume à demie-ouverte prête à accueillir celle du jeune homme. Pas désagréable à regarder soit dit en passant. Le top fut donné par un spectateur plus que ravi de jouer l'arbitre. Les muscles se contractèrent, leurs mains tremblant durant un instant dans un parfait équilibre. Ils semblaient pourtant bien freluquets tout les deux. Du moins avant de voir leurs musculature se mettre en action. Parallèlement une guerre des regards se menait plus haut. Malgré toute la force physique dont vous pouvez faire preuve, il y a toujours d'autres éléments à prendre en compte. Ce furent tout les verres que la jeune femme avait ingérée qui la menèrent à la défaite bien que sa force soit très légèrement supérieur. Ce mec devait mieux tenir l'alcool. La main baguée de la damoiselle frappa le bois du revers alors que les soulards scandaient la victoire de l'étranger. Le sourire de l'Ombre s'élargit. Un bel adversaire et elle en était ravie. Bien que perdre ne fut pas à son goût. Elle esquissa une courbette un brin moqueuse sans être insolente.

" Au fait, quel est ton nom ? Je suis Selemba. "

Elle écouta la réponse et n'ajouta rien. Quelqu'un d'autre avait aussi suscité son attention : elle se dirigea de son pas sautillant vers la demoiselle à la chevelure enflammée et saisit son bras au vol en riant.

"Viens donc danser avec moi, j'en ai marre de me faire éclater au bras de fer ! "

Elle ponctua cet aveu de mauvaise joueuse d'un éclat de rire. Et si elle pouvait déclencher des orages ou faire éclater de rire un malheureux rien qu'en chantant, elle pouvait détourner un saint de ses prières en dansant. Quoiqu'en étant saoul elle avait tendance à abuser du premier. Dans un élan elle se mêla à la chanson paillarde qui régnait dans l'établissement, attirant la demoiselle visiblement bien moins exaltée qu'elle. Un clin d’œil à la concernée, quelques sourires charmeurs à l’assistance et elle entama son show, incapable d’être discrète tout au long d'une soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☁--Contenu sponsorisé--☁


Click ♥
MessageSujet: Re: Amusons nous ! [Nana & Nana]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Amusons nous ! [Nana & Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capitale : Zhongxin-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit