Forum RPG Fairy Tail - 20 Lignes ( soit 360 mots ) Minimum demandées - Bon Roleplayers exigés
 

Partagez | 
 

 Une rencontre recherchée?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
☁--Koji Akio--☁



Masculin
Messages : 84
Jewels : 54652
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 26


Click ♥
MessageSujet: Une rencontre recherchée?   Ven 4 Nov - 22:31

Voilà deux jour que j’avais aperçu cette scène de carnage. Je me rappelais encore des tous les détails sanglants. Surtout le cœur… Ce cœur qui, il y a peu, battait dans le thorax d’un monstre et qui s’était retrouvé au sol. Ce cœur qui était si proche de mes mains mais qui ne les avait pas touchées. J’aurais préféré arraché cet organe de mes propres mains ! Cet enfoiré de Black Panther ! Il fallait que je m’explique clairement avec lui. Comment osait-il me voler ma vengeance ? Je ne parlerais pas de plaisir… Après tout, je n’aurais fait cela que pour rendre justice même si je savais qu’un sentiment de satisfaction m’aurait envahi au moment de l’agonie de ce meurtrier. Oui, le voir imploré pitié, lui qui n’en avait pas eu auprès de toutes ces jeunes filles, m’aurait réjoui au plus haut point. Toujours est-il que pour trouver celui qui m’avait coupé l’herbe sous le pied, il fallait que je trouve celui qui pourrait me l’indiquer : le maitre de guilde. Je n’avais aucune information sur cette supposée guilde noire. Après tout, personne ne voulait se faire remarquer dans ce genre de guilde. J’ai donc commencé mes recherches dans les alentours. Aucun interrogatoire, qu’il soit musclé ou pas. Je n’ai fait qu’épier discrètement les conversations des passants. Après tous, les rumeurs sont souvent de meilleures sources d’information que celle rendues publiquement.

Une information revenait de façon récurrente. Trop à mon goût… Tout le monde ici supposait un certain Muzai Ryuuketsu d’être le chef de la guilde. Aucune certitude ni aucune preuve bien sûr, mais en ce monde, rien n’était sûr. Je savais donc maintenant qui chercher. Rester à savoir où. Et bien cette partie de la recherche fut bien plus simple que je ne l’aurais cru. J’appris rapidement que le leader des Black Panther était toujours en ville et d’après d’autres informations, il créchait dans un hôtel. Quel hôtel ? Et bien il suffisait de chercher dans tous les hôtels sur la liste des inscrits. Bien sûr, je savais qu’aucun mage noir ne mettrait son véritable nom sur les registres. Mais qui sait, peut-être qu’un nom paraitrait ressortir du lot. Ou peut-être que je sentirais une présence magique assez forte pour m’indiquer sa présence. De toute façon, je n’avais rien à perdre et aucune autre piste. J’ai donc commencé par l’endroit le plus… stratégique disons. Bon d’accord, j’ai commencé par le plus proche ! Mais il n’y a pas de mal à être feignant de temps en temps ! J’ai donc commencé mon investigation à l’entrée de l’hôtel où je m’étais posé pour quelques jours. Vérifier le registre n’allait pas être aisé, il fallait que je trouve un moyen de détourner l’attention du propriétaire, passer discrètement dans son dos et tous cela sans me faire remarquer. J’ai eu beau cogité, je ne trouvais pas le moyen de le déconcentrer de son travail.

C’est à ce moment-là que la réponse est apparue toute seule. Elle est entrée dans sa belle et flamboyante tenue rouge. Oui elle, car qu’est-ce qui peut mieux détourner un homme de sa tâche qu’une belle femme ? Se posant sur le comptoir, décolleté plus que plongeant, elle tentait de négocier un prix avec le gérant pour sa chambre. C’était ma chance. Me faufilant discrètement derrière lui, je pus lire quelques noms et l’un deux me coupa dans mon élan. J’étais sûr que c’était le bon. Ce n’était qu’une anagramme de Muzai Ryuuketsu après tout. Il était donc dans mon hôtel. Voilà qui me faciliterait les choses ! Il ne restait qu’à le trouver au milieu de tout ce monde. Ça ne devrait pas être trop dur, un mage noir ne peut pas réellement se cacher au milieu des autres. Du moins, c’est ce que je pensais. J’ai donc cherché parmi tous les résidents de l’établissement. Aucun de ceux que j’ai croisé ne m’a fait la moindre impression. Désespéré, je suis donc allé manger un truc au restaurant. C’est alors que je l’ai croisé. J’en étais sûr. Ça ne pouvait être que lui. Cette impression sombre lorsque je l’ai croisé du regard. J’en avais peur avant même de le connaitre. Je ne sentais pas son aura magique mais ce regard en disait long sur lui…

Ce géant était assez imposant. Des cheveux réellement sombres posés sur un visage plus que pâle. Un contraste effrayant. Des vêtements tout aussi sombres que ses tifs. Sa posture, son accoutrement, tout désignait le mage noir. Pourtant je ne ressentais aucune aura magique… Étrange… En gros, ce personnage semblait me dire « Je suis le leader des Black Panther mais je ne veux que personne le sache à part toi ». Intrigué, je me suis donc avancé et assis à sa table. D’entrée de jeu, il fallait que je montre que j’étais déterminé et sûr de moi. Mais je n’oserais jamais le regardé dans les yeux. Je me suis donc contenté d’en donner l’illusion en regardant entre ses sourcils. Ses yeux étaient tellement intriguant et forçaient à eux seuls le respect. J’engageais la conversation :


« Je sais qui vous êtes. Je ne suis pas venu pour chercher des problèmes. J’aurais juste une question à vous poser : Qui est celui qui a tué l’homme à la cicatrice ? C’était ma proie ! »

J’attendis ensuite sa réponse, ne démordant pas et gardant cette image de confiance en soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☁--Muzai Ryuuketsu--☁




Masculin
Messages : 640
Jewels : 107719
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 26

Localisation : Dans un coin de démence



Tuer ? C'est bien beau, mais autant le faire avec style.
Click ♥
MessageSujet: Re: Une rencontre recherchée?   Dim 6 Nov - 12:59

Quatre jours ! Cela faisait quatre fucking jours que notre homme ne dormait plus, ne se nourrissait plus et dépensait tous son argent en mercenaires, chasseurs de primes et garde du corps. C'était inutile, le violeur et pédophile le savait pertinament...morts...tous tués. Mais comment un seul homme pouvait tuer autant de monde sans se faire voir et surtout sans se faire rechercher à Mulfass ! Ce type était un démon ou quoi ? Pas possible autrement, il ne pouvait pas être humain...Il avait manqué de peu de se faire tuer à chaque fois, quatre fois déjà, sauvé de justesse par ses "employés" qui se sacrifiaient pour lui. Ce regard...ces yeux rouges, cette forme de reptile...Quel monstre, pouvait il vraiment lui échapper longtemps ? Ce n'était plus qu'une question de temps et il le savait. Il n'avait presque plus de Jewels...c'était son dernier groupe qu'il pouvait embaucher et sans doute sa dernière nuit...

Le responsable de la sécurité était un ancien colonel de Mulfass, un vieux de la vieille qui avait bien roulé sa bosse et qui était sans doute le seul à accepter de protéger le violeur, tous les autres groupes de mercenaires n'étant pas très confiant sur le fait que tous leurs collègues étaient morts. Cependant le vieux colonel savait d'avance comment la nuit allait se dérouler, il savait que cela ne pouvait finir autrement...personne n'échappait très longtemps sans un appui et une puissance considérable à ce traqueur. Il ne lui avait pas facilité la tâche, informé en permanence de l'état de santé de ses hommes, mais cela ne serait pas suffisant et cette simple pensée le fit sourire. S'installant dans un fauteuil plus ou moins confortable, il sortit deux verres de Whisky et s'alluma une cigarette, la nuit pouvait commencer....

Le premier fut éliminé brutalement, vu les signaux vitaux, il avait sans doute eu droit à une vision de terreur avant de mourir sans rien pouvoir y faire. Renforçant la sécurité et indiquant aux autres hommes de rester prudent, il attendit patiemment la suite des opérations. Le deuxième et le troisième homme furent plus chanceux, ils eurent au moins le temps de réagir, enfin de hurler au micro qu'ils avaient un contact sortant de l'ombre. Signaux disparus immédiatement, cela sentait directement la décapitation, tout s'enchaînait et le colonel continua de boire son whisky en souriant d'un air amusé, il vaut mieux savourer le dernier alcool que l'on prend avant de mourir. Le quatrième ne fut pas vraiment un grand mystère, vu que le vieil homme le vit tomber de sa fenêtre, poussé du toit par cette fameuse ombre sans doute, inutile d'alerter les autres, le cri de ce "suicidé forcé" avait été amplement suffisant. Enfin, vint le tour des deux derniers, sans doute avaient ils été supprimés de deux dagues plantées dans leur nuque par derrière, il ne restait plus que lui et son patron. Appuyant sur un bouton demandant à son employeur de suivre, le vieil homme attendit patiemment, jusqu'à ce qu'il sorte de lui même en finissant son verre un murmure qui s'adressait à la personne dans la pièce.

Vous pouvez sortir de l'ombre, je sais que vous êtes là. Quand vous aurez fini, n'oubliez pas de gouter à cet excellent alcool, mon client avait visiblement de bons goûts.

Il ne sentit que la douleur de l'épée traversant le siège, pas un bruit, même pas de petit pour trahir la lame transperçant sa chair...ce type avait un sacré talent pour tuer, sans doute avait il été entraîné toute son enfance. Fermant les yeux et s'écroulant sur son bureau dans un dernier soupire, il murmura une simple phrase, sourire aux lèvres. Semblant visiblement inquiété par son fauteuil, plutôt que de sa mort imminente.

Quel dommage...un si beau cuir...

Une main sortit de l'ombre, une main presque blanche, hormis l'étrange tatouage représentant un pentacle qui y figurait et donnait quelques tons noirs, plus les ongles qui étaient naturellement noirs également. S'emparant du Whisky, il le glissa à ses lèvres et avala tout le liquide du verre en un coup, la nuit n'était pas finie...mais le vieillard avait raison, c'était un excellent alcool. Disparaissant dans l'ombre, il se mit à courir en direction d'une ruelle, prenant un léger raccourci pour rattraper sa proie, lui faisant une petite surprise grâce à cela. Effectivement, dés que le violeur fut au tournant de la rue, il ne sentit que la douleur d'un tranché d'épée latéral sur son torse, ce type était sortit de nul part et il était trop tard maintenant. Fixant les yeux de son assassin, venant tout droit des enfers selon lui, il se mit à genoux en pleurant et tremblant, le suppliant de l'épargner.

Pitié...
Ce mot ne fait pas partie de mon vocabulaire.
Je vous en supplie, vous n'avez donc pas de compassion ?
Tu as perdu ce privilège avec tes dernières victime.


Le pentacle cité tout à l'heure s'éclaira d'une lueur rouge sang et le bras en question devint soudainement noir et griffu, s'enfonçant brutalement dans le corps du violeur et lui arracha le coeur, prenant clairement son temps, histoire qu'il s'évanouisse sous la douleur. Jetant l'organe d'un air dédaigneux au coin de la rue, le démon commença à mutiler le cadavre de sa proie, lui arrachant chaque organe qu'il disposa à des points précis de la ruelle, sans oublier l'arrachage de son organe reproducteur pour le lui enfiler dans la bouche, histoire de faire bien comprendre quel crime cette ordure avait commis. Une fois ceci terminé, il s'éloigna à grand pas en direction de son hôtel et s'assura de ne laisser aucune trace de sang ou d'odeur, se changeant rapidement. Il partirait de Mulfass très prochainement, mais avant il devait faire quelque chose. Quelque chose de particulièrement important...du moins dans son point de vue, mais cela attendrait le lendemain, après tout...il avait mérité un peu de repos pour avoir évacué un peu de pus de ce monde.

Ce fut donc en ayant tout planifié, que Muzai Ryuuketsu, leader des Black Panthers, attendit patiemment la personne qui voulait absolument le rencontrer et cela ne tarda pas à arriver. Un air déterminé, sûr de lui, voila ce que le roi panthère voulait tant voir, mais il lisait avant tout de la peur sur son visage...ou peut être de l'intimidation. Ainsi donc, ce violeur était sa proie ? Amusant comme situation. Passant une de ses mains avec ses ongles noirs intriguant sur sa joue, s'appuyant ainsi avec le coude sur la table pour tenir son visage, il fixa directement le jeune homme. Ses yeux passèrent du simple rouge au rouge flamme avec la forme reptilienne, tel un oeil de serpent mais venant tout droit de l'enfer. Parlant d'une voix extrêmement douce, il afficha un sourire montrant quelques dents bien plus acérées que celles d'un humain normal...ou dans son cas d'un humain tout court.

Qui je suis ou ce que je suis ? Un peu normal, je t'ai laissé me trouver. Quant à ta proie...c'est moi qui l'ai tué, cela te poserait il un problème ?

Regard insistant, pression mentale écrasante cet inquiétant personnage, même sans utiliser ses pouvoirs...ce type était terrifiant et surtout intimidant. Perçait il du regard ainsi toutes les personnes lui adressant la parole ou seulement le jeune homme ? Koji n'allait pas tarder à le savoir.

Tu désires manger quelque chose ? Il vaut mieux que tu puisses me parler dans de bonnes conditions tu ne crois pas ? Après tout...Il serait dommage qu'il puisse t'arriver quelque chose.







Thème of Muzai

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☁--Koji Akio--☁



Masculin
Messages : 84
Jewels : 54652
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 26


Click ♥
MessageSujet: Re: Une rencontre recherchée?   Lun 7 Nov - 16:56

Posés à table, nous nous regardions droit dans les yeux. Enfin j’en donnais l’illusion. Il était réellement intimidant. Lorsque je fini de posé ma question, il me regarda d’un air presque hautain. Ses yeux changèrent de forme et de couleur. C’était effrayant. Ce regard n’avait rien d’humain. Un véritable démon, comme je l’avais pressenti, il était dangereux. Des yeux emplis de flamme dont la forme rappelait rapidement celle des yeux d’un serpent. Je suppose que même un monstre comme le violeur qui m’avait pris ma sœur avait dû trembler à la simple vue de cette abomination. De plus, ces ongles étaient noirs ! Il était réellement sorti des enfers. J’avais littéralement l’impression que ses yeux voyaient à travers mon corps pour atteindre mon âme. S’en devint inquiétant lorsque lors d’un sourire sadique, j’aperçus ses dents ou plutôt ses crocs acérés. Il était réellement terrifiant. Je comprends mieux pourquoi il est le leader de l’une de plus grande guilde noire du monde. Cet être n’avait rien d’humain si ce n’est la carrure. Lorsqu’il m’adressa la parole, sa voix était anormalement douce.

Il m’avait donc laissé le trouver. Je me disais bien qu’un mage d’une telle puissance et d’une telle ingéniosité, leader d’une telle guilde et recherché ne pouvait pas avoir commis de telles erreurs si ce n’est volontairement. Le jeu de piste auquel j’avais participé était donc son plan. Il tirait les ficelles et je n’étais qu’une marionnette, un pion de plus sur l’échiquier. Ce sentiment qui m’envahissait était gênant. Il fallait rapidement que je me change les idées, que je reprenne le dessus avant de me faire littéralement mangé par sa pression mentale. Simplement il m’était impossible de contrôler mes émotions après avoir appris ce que je cherchais. Il était donc le responsable du carnage produit sur l’homme à la cicatrice. Il était celui qui m’avait pris la seule raison de mon périple, de mon entrainement et de ma traque… Il m’avait volé ma vengeance ! A ces mots, seule la rage emplissait mon cœur. Non pas contre lui mais contre moi-même. J’ai été trop lent… Je n’aurais pas vengé ma petite fleur…. Suis-je donc si incapable comme grand frère ? Il semblerait qu’un étranger me l’avait prouvé à nouveau… Simplement ce qui suivi me laissa perplexe.

Me proposer à manger ? Me dire qu’il serait dommage qu’il m’arrive quelque chose ? Pour quelles raisons me mettait-il à telle point en garde ? Me voulait-il du mal ? D’après son regard et ce qu’il avait fait au monstre, il n’aurait aucun problème à me déchiqueter. Etait-ce donc la fin qu’il m’avait désigné ? Il fallait donc que je mange quelque chose. Mais peut-être était-ce la réaction attendue, peut-être voulait-il m’empoisonner. Il est vrai que vu le nombre de témoin présent, un massacre n’était pas la meilleure solution. Mais il était Muzai Ryuuketsu, leader des Black Panther et recherché dans le monde entier, il pourrait surement se sortir de cette situation sans encombre. Donc qu’elle réaction cherchait-il en me proposant ce repas ? Le seul moyen de le savoir était d’accepté. De plus je n’avais pas mangé depuis ce matin. J’acceptais donc l’offre :


« Des sushis, ce serait parfait. Accompagnés d’eau. Merci d’avance pour ce repas. Mais pourquoi m’offrir ce dîner ? Et pourquoi m’avoir laissé vous trouver ? »


J’avais toujours autant de mal à manger de la viande rouge… Me rappelant encore de la boucherie de mon père et de tout ce sang. En y repensant, la scène que j’avais vue il y a quelques jours pouvait elle aussi être appelée boucherie. Donc le leader des Black Panther était capable d’un tel massacre. Je me demandais ce qu’il en était du reste de la guilde. La question ressurgit alors de ma tête :

« Pourquoi avoir tué cet homme ? C’était ma vengeance ! C’était ma proie et ce devait être ma victime ! Il me l’a prise ! Il ne méritait que la mort ! Je devais le tuer ! Pour elle… Pour nous… Pour eux… Je devais le faire payer ! Alors pourquoi m’avoir retiré ce devoir ? »

Je m’étais emballé et je le savais très bien. Me rasseyant confortablement, je pris conscience de mon geste et tentait de me calmer…

*Pourquoi est-ce que j’ai réagi comme ça ? Il va tenter de me tuer, c’est certain ! Je n’aurais rien gagné dans cette affaire.*

Quand est-ce que le plat arrive ? Voilà ce que je me demandais. Je savais que manger me permettrait de rapidement me calmer, surtout si la nourriture est bonne. Et j’aurais ou moins une réponse partielle à la question « que me veut-il ? ». C’était à double tranchant. Ou je mourrais empoisonné ou il avait prévu pour moi une autre fin ou un autre destin. Comment pouvais-je le savoir, j’avais du mal à lire sur son visage ce qu’il pensait. J’ai donc bien sagement attendu sa réaction et les raisons de ma « venue » ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☁--Muzai Ryuuketsu--☁




Masculin
Messages : 640
Jewels : 107719
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 26

Localisation : Dans un coin de démence



Tuer ? C'est bien beau, mais autant le faire avec style.
Click ♥
MessageSujet: Re: Une rencontre recherchée?   Mar 8 Nov - 11:05

Sourire de plus en plus carnassier, le roi panthère observait le jeune homme avec un intérêt non dissimulé, encore une fois, le démon avait parfaitement choisit sa cible. Un assassinat ? Bien sûr que non ! Malgré les apparences, le jeune maître de guilde n'était pas une machine à tuer, bien que vu son enfance on pouvait se demander comment il avait fait pour ne pas se considérer ainsi, mais c'était ce qui faisait toute la complexité du personnage après tout. Faisant un signe de la main à un serveur qui se tenait dans l'ombre et qui semblait visiblement attendre cet instant depuis un bon moment, le démon commanda le repas de Koji, sans pour autant répondre à sa question pour le moment.

Serait ce la fameux invité de monsieur ?
Tout à fait, il prendra vos meilleurs sushis avec de l'eau bien fraiche...oh et demandez au chef d'éviter de faire passer toute viande rouge dans notre direction par respect pour mon invité je vous prie.
Dois je demander au chef de faire ses fameux sushis tels que vous les prenez habituellement ?
Bien évidemment, c'est la moindre des choses en guise de compensation.
Ce sera fait rapidement monsieur !


Fixant à nouveau son invité, Muzai le laissa regarder avec stupeur les serveurs éviter soigneusement sa table dés qu'ils apportaient de la viande rouge, comme si le maître de guilde avait comprit que Koji ne supportait pas ce genre d'aliment à cause de son malaise. La chose la plus surprenante étant bien évidemment que le jeune homme n'avait à aucun moment parlé de ce fameux problème, hormis en pensée bien entendu. Regard de plus en plus perçant, le roi panthère semblait jouer avec le mental de notre ami, il testait chacune de ses limites, aurait il assez de cran pour tenir jusqu'à la fin du repas ? Le pauvre allait se faire attaquer mentalement durant tout le long de cette entrevue, le démon voulant voir sa force mentale, sa volonté, ses convictions, ses rêves, ses buts. Koji semblait effrayé, mais c'est dans cette peur qu'il montrerait sa véritable force et c'était bien cette dernière que Muzai voulait observer...

Pourquoi t'offrir à manger ? Car ton ventre crie famine tout simplement et non je n'ai ni l'intention de t'empoisonner, ni la moindre envie de te tuer. Ce n'est pas car je suis un mage noir et que je possède une certaine "nature" que je suis pour autant une machine à tuer. Et c'est aussi le moyen de me faire pardonner en partie d'avoir empêché que tu laves le nom de ta petite soeur, une de ses victimes n'est ce pas ? Quant au fait de te laisser me trouver, je me suis dis que vu que je t'avais volé ta vengeance, tu méritais bien d'obtenir quelques réponses. Juste retour des choses.

Aucun ton provoquant dans ses paroles, le démon semblait juste curieux des réactions de son jeune invité, telle une araignée, Koji était tombé dans sa toile et maintenant que la machine était en marche, il ne pouvait absolument plus faire marche arrière. Pourtant, le prédateur en face de lui, malgré son apparence terrifiante, ne semblait absolument pas vouloir lui faire du mal. Le roi panthère avait cette sensation d'être un véritable serpent s'enroulant autours de la personne qui le fixait, pouvant le briser en un rien de temps, mais semblant protéger au passage sa fameuse proie...telle une étreinte vous entraînant dans l'ombre mais ne vous blessant strictement pas. Sensation de mort toute proche, danger imminent et pourtant...on ne pouvait pas se passer de cette impression, une drogue s'emparant peu à peu de notre être, un charme démoniaque ? Sans nul doute ou alors simplement le fait que le jeune maître n'était pas une personne comme les autres, malgré le fait qu'il en avait lui aussi bavé. Fuir aurait été la meilleure solution, plutôt que de partager la moindre chose avec ce démon, mais c'était tout l'intérêt de la manœuvre de Muzai après tout, si Koji voulait en savoir plus sur ses raisons et aussi sur le violeur de sa petite soeur, il était forcé de rester auprès de cet assassin, du moins pour le moment. Aurait il assez de cran ? Montrerait il sa force mentale ? C'était justement ce que le roi panthère voulait découvrir en cet instant précis.

Joignant ses deux mains, mettant bien en évidence par ce geste le pentacle se trouvant sur sa main gauche, prouvant définitivement qu'il n'était absolument plus humain, il y posa le menton et s'appuya sur la table à l'aide de ses coudes. Sourire à nouveau en coin, Muzai désirait analyser chaque détail des réactions de Koji, sachant parfaitement qu'il le mettait mal à l'aise, rien n'était fait au hasard, tout n'avait que pour but de découvrir qui était son invité ou ce qu'il était. Reprenant de sa voix toujours aussi douce pour répondre à sa question, les choses étaient en train de devenir de plus en plus intéressantes...

Je l'ai tué car j'avais simplement un contrat sur sa tête et aussi pour mes propres raisons. Quant à ce devoir, ne te fiches pas de moi, si tu voulais tant le tuer par vengeance, je n'aurais pas eu besoin de le faire. Tu as été trop lent et uniquement car tu as commis une erreur qui te seras fatale dans un avenir très proche si tu continues dans cette voie. Tu as hésité. Te venger ? Soit, mais est ce que c'est pour honorer ta soeur ou car tu te sens coupable d'avoir été incapable de la protéger ? Dans ce cas ne voulais pas tu plutôt le faire pour toi en utilisant ceci comme prétexte ? Le temps perdu à espérer est du temps perdu à jamais. Une vengeance sans but précis et avec un esprit hésitant ne fera que te détruire et insulter à jamais la mémoire de ceux que tu as aimés. Je trouves d'ailleurs dommage que tu n'ais même pas eu la politesse de te présenter alors que j'ai empêché cette abomination de faire une autre victime et que je t'ai laissé me voir...Koji.

La vérité sur ce qui rendait Muzai si terrifiant ? Et bien uniquement que l'esprit n'avait pas le moindre secret pour lui et que son jeune invité était mis dos au mur en cet instant. Il lui montrait clairement qu'il savait que ce monstre avait violé et tué sa soeur, que Koji s'en voulait de n'avoir rien fait et qu'il était en colère contre lui même pour avoir été trop lent à réagir. Le plus effrayant était même qu'au final, alors qu'il n'avait strictement aucun moyen de le savoir...il connaissait son nom alors que le jeune homme ne s'était absolument pas présenté. S'adossant au fond du siège, laissant son invité réfléchir au sens de ses mots, Muzai regarda également les sushis venir se poser juste devant Koji, lui souhaitant bon appétit, il était curieux de voir la suite des évènements.







Thème of Muzai

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☁--Koji Akio--☁



Masculin
Messages : 84
Jewels : 54652
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 26


Click ♥
MessageSujet: Re: Une rencontre recherchée?   Mar 8 Nov - 14:23

Quelque chose ne tournait pas rond chez ce type. Il en savait trop sur moi. Je n’avais pourtant rien dit. J’étais son invité… Passe encore. Après tout, il avait décidé de me laisser venir à lui. D’ailleurs, comment savait-il que je viendrais ? Je pensais dissimuler de façon non négligeable mon aura magique. Je ne pensais pas me faire remarquer si rapidement. En plus il savait que je viendrais à lui à ce moment. Il connaissait donc les raisons de ma venue en ces terres. Impossible ! Comment pouvait-il avoir autant d’informations sur moi ? Mes enquêtes ? Je n’ai jamais fait d’interrogatoire. Peut-être était-ce par rapport aux questions posées dans les différents villages. Mais alors, jusqu’où son réseau s’étendait-il ? Que pouvait-il savoir de plus que moi j’ignorais ? La réponse n’allait pas tarder à arriver. Demander au chef d’éviter de faire passer toute viande rouge près de notre table ? Impossible… Il ne pouvait… Seuls les membres de ma famille et quelques rares amis de longue date étaient au courant de ma phobie et des mauvais souvenirs qu’engendrerait la vue d’une viande saignante. Qui avait-il interrogé et comment s’y était-il pris pour récupérer autant de donnée sur mon cas ? Le roi des panthères en savait trop long sur moi. C’est comme s’il me connaissait aussi bien que je me connais. Totalement improbable… à moins que… Il fallait que je vérifie cette information. Une simple question de rapidité… Ou plutôt de vitesse de réflexion. Si mon hypothèse était juste, il était télépathe. Mais justement vu que je venais d’y penser… Peut-être ferait-il en sorte d’infirmer cette hypothèse… Raaaah c’était compliqué de parler avec quelqu’un qui pouvait – ou alors en donnait l’impression – lire dans vos pensées. Tant pis, je laisserai le dîner se dérouler, en recueillant le plus d’informations possibles pour valider ou pas mon idée.

Il ne fallut pas longtemps pour me confirmer ma thèse. A aucun moment je n’avais dit que j’avais faim. Certes je n’étais pas venu ici pour me balader et certains signes ne trompaient pas mais tout de même… Bon cet argument n’était pas valable. Mais le reste allait le prouver ! A aucun moment, je n’avais parlé de mon massacre. A aucun moment je n’avais laissé paraitre mon hésitation quant à la nourriture. Tout du moins je ne me rappelle pas m’être trahi sur ce coup. Alors pourquoi parler d’empoisonnement ou de meurtre ? Il est vrai que son image de leader d’une guilde noire, son aspect démoniaque et ses yeux rouges flammes pouvait porter confusion. Laissons-lui le bénéfice du doute sur ce coup là. Cependant le moment le plus troublant était arrivé. Comment pouvait-il parler d’elle ? Haruka… Je ne l’avais en aucun cas mentionné si ce n’est par un pronom. Alors comment pouvait-il savoir que ma petite sœur était une victime de ce monstre ? Un détail ? Une simple hypothèse ? C’était trop de coïncidences réunies… Quelque chose se tramait dans sa tête. Quelque chose que je ne comprenais pas mais qui m’affectait grandement. Quel était son but dans tout ça ? Et comment savait-il qu’il m’avait volé ma vengeance avant même que je ne lui dise. Il a bien dit m’avoir laissé le trouver pour cette raison… Effrayant. Non pas sa façon de penser, non pas le raisonnement qui s’était mis en place. Ce que je trouvais effrayant, n’était pas non plus son physique, je commençais à m’habituer à l’image qu’il me renvoyait. Ce qui était réellement terrifiant, c’était sa façon de jouer avec mes nerfs. Étais-je si facile à cerner ? On ne m’avait jamais autant retourné la tête. Il lisait en moi comme dans un livre ouvert. Je savais que chacun des détails était important… Surement grâce à l’expérience que j’ai acquise durant mon « entrainement » pour récupérer des informations. Et pourtant, j’étais sûr de n’avoir laissé échapper aucune mimique avant cette phrase. Il savait pour Haruka et cela me figeait. Pour la première fois depuis le début du repas, je laissais mon regard se plonger dans le sien. Je savais qu’il pouvait faire de mon esprit ce qu’il désirait. Résister était futile ? En aucun cas. Mais je n’en avais plus l’envie. Il savait tout de moi. Et moi je voulais en apprendre plus sur lui. Les yeux sont le reflet de l’âme pas vrai ? Ils ne mentent jamais. A mon tour de scruter ses moindres mimiques, de voir s’il était réellement télépathe.

Je le vis poser ses coudes sur la table pour appuyer sa tête sur ses mains. Déjà que l’image de démon était omniprésente dans mon esprit, le pentacle dessiné sur sa main gauche n’allait pas arranger les choses. D’ailleurs je ne l’avais pas remarqué avant… Est-ce juste une décoration ou est-ce que ç a un rapport avec ses pouvoirs de télépathie ? Es-ce qu’il m’a touché avec cette main avant ? Il ne m’a pas touché depuis le début de la soirée mais peut-être dans la rue de cette petite ville, par inadvertance ou par choix. Ou alors était-ce en rapport avec le massacre qu’il avait commis auparavant. Car je doute qu’il n’ait que des capacités mentales. Pour avoir produit une telle boucherie, il en fallait beaucoup plus. Donc le démon ne le cachait même pas. On aurait dit qu’il arborait cette marque par fierté. En parlant de marque, je n’avais encore jamais vu son tatouage de guilde. Peut-être était-ce un imposteur mis en contact avec le maitre de guilde. Après tout, je ne lui en voudrais pas de prendre des précautions. D’une vois toujours aussi douce, il reprit ses explications.

Je savais maintenant le pourquoi du comment, la raison qui l’a poussé à commettre cette immondice. Tout du moins je connaissais maintenant une des raisons. La seconde ? Je pense qu’il la gardait pour la fin. J’avais envie de savoir. Simplement, La panthère décida que l’heure n’était pas aux réponses mais à la torture. Une torture mentale bien entendu. Il s’y était adonné depuis le début de cette soirée alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Il commençait donc à décortiquer chaque recoin de mon esprit, exposant petit à petit les raisons de ma vengeance. Des raisons que je me cachais à moi-même. Des vérités dont je ne voulais pas connaitre l’existence. J’insultais sa mémoire ? Non ! C’était la dernière chose que je voulais ! Je voulais sa mort… Tout du moins je pense que j’étais déterminé pour… Mais peut-être n’était-ce pas le meilleur moyen de me racheter auprès de ma petite fleur.

C’est dans ce moment de tourmente qu’il m’apportât la preuve de son grand pouvoir. Koji…. A aucun moment je n’ai cité mon vrai prénom. Toujours à utiliser des pseudonymes en tout genre, me servir d’anagrammes foireuses pour me cacher, ne pas divulguer d’informations sur moi ou me présenter simplement par mon nom. Alors comment aurait-il pu savoir s’il n’était pas télépathe ?


« J’avais donc bien raison, vous pouvez donc lire en moi. Vous connaissez donc toutes les questions que je me suis posé depuis le début de notre entretien. Comment avoir la preuve que vous êtes réellement Muzai Ryuketsu et pas un pantin qu’il manipule ? Comment avez-vous pu réduire le corps de ce meurtrier à un tel état ? Et qu’elles sont les raisons personnelles qui vous ont poussé à accepter le contrat ? Après tout, vous n’étiez pas forcé de vous occuper de cette homme, vu votre niveau, il y a des cibles à abattre et bien plus payantes, alors pourquoi lui ? Vous savez donc tout sur Haruka…. Vous savez ce qu’il lui a fait. Depuis quand le savez-vous ? Et comment avez-vous pu en venir à de telles conclusions sur mes intentions ? Je ne pense pas y avoir même réfléchi durant toute la conversation… Jusqu’où pouvez-vous lire en moi ? »

L’assiette de Sushi arrivant devant moi, j’en pris un, l’inséra dans ma bouche avant de bien le mâcher. Le goût du poisson et du riz, du wasabi, du vinaigre et de la sauce se mélangeait pour ne donner qu’un goût exquis. Le plaisir s’emparait de moi par l’intermédiaire de mon palais. Le saumon était bon en cette saison et le wasabi était parfaitement dosé. La dernière fois que j’ai gouté un plat aussi exquis remonte à bien longtemps… Mais d’ailleurs, pouvait-il le ressentir ce plaisir ? Etait-il simplement télépathe ou aussi empathe ? Vu que j’y avais pensé, il ne tarderait pas à répondre à ma question. Simplement je repensais à cette question de respect. Je n’avais pas respecté la règle numéro un et m’en trouvait honteux.

« Pardonnez mon irrespect, je me présente donc officiellement à vous. »

Je me levais et saluais.

« Je suis Akio Koji. Enchanté de vous rencontrer. »

Me rasseyant, je repris un de ces sushis au saumon, attendant les réponses à mes diverses questions. Il est d’ailleurs étrange que je ne ressente plus autant de gêne ou peur qu’au début de notre conversation. Et ce malgré les nouveaux détails appris sur le mage noir. Bref, il valait mieux rester sur ses gardes tout de même. On ne sait jamais ce qu’il peut nous arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☁--Muzai Ryuuketsu--☁




Masculin
Messages : 640
Jewels : 107719
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 26

Localisation : Dans un coin de démence



Tuer ? C'est bien beau, mais autant le faire avec style.
Click ♥
MessageSujet: Re: Une rencontre recherchée?   Jeu 10 Nov - 11:49

Muzai se leva soudainement et attrapa Koji par le bras, un air sérieux et même décidé se lisant sur son visage. Attrapant l'assiette de sushis en même temps, il se dirigea avec son invité vers l’ascenseur de l'hôtel, cliquant sur le dernier étage et forçant son jeune "ami" à l'accompagner. Il ne fallu qu'un instant pour que le jeune homme puisse comprendre que la moindre réticence à l'égard de Muzai signifierait la mort, mais aussi qu'un bref coup d'oeil avant que les portes de l'ascenseur ne se referment pour remarquer qu'un petit groupe semblait inspecter le restaurant de l'établissement et ceux là ne semblaient pas posséder la moindre éthique, rien que dans leur regard. Qui étaient ils ? Rien de plus que les officieux du conseil des mages, des purs assassins qui n'existaient pas en théorie, se chargeant uniquement de la sécurité selon la version officielle, mais éliminant sans laisser la moindre information dans la catégorie plus officieuse. Pourquoi le roi panthère les fuyaient ? Après tout, son niveau était équivalent à celui de ces hommes, mais il semblerait que le sois disant monstre voulait éviter un bain de sang inutile et surtout apporter le moindre souci à l'hôtel. Koji ne le savait peut être pas encore, mais sa vie venait aussi d'être épargnée grâce au démon, le simple fait de savoir qu'il aurait pu avoir rien que vu Muzai, aurait suffit aux mages pour décider d'éliminer le jeune homme, c'était l'autre raison qui avait poussé le mage noir à conduire Koji hors de portée de ces hommes et aussi pour lui montrer certaines choses.

J'ose espérer qu'en plus de ta phobie du sang, tu n'as pas le vertige.

La voix douce était devenue incroyablement froide, le rendant terriblement inquiétant, alors que l'on pouvait imaginer créer une image du jeune maître de guilde au niveau psychologique, ce dernier venait de faire changer totalement la donne. C'était simplement comme si il pouvait changer à sa guise de mental et de comportement, lui donnant un aspect un peu imprévisible, bien qu'en vérité, ce soit un peu plus compliqué que cela. Muzai était en fait devenu très instable mentalement et particulièrement au niveau émotionnel, tout cela à cause de sa nouvelle nature bien entendu. Il ne contrôlait absolument pas son état d'esprit suivant la situation et comme cette dernière avait été critique, Koji avait pu observer ce ton glacial qui allait de mise avec le moment actuel. Pour ce qui était par contre de sa phrase, son jeune invité ne tarda pas à comprendre où il voulait en venir, vu que l'ascenseur se stoppa net...au dernier étage, la zone VIP si l'on peut dire ainsi, les endroit privilégiés de la noblesse dans les hôtels, ce qui fera sans doute soulever d'autres questions de la part de notre jeune ami.

Le démon retira ensuite une minuscule et fine tige métallique de la porte, si fragile que si on avait essayé de l'ouvrir en son absence, la tige serait en deux parties sur le sol et donc bien évidemment, prouvait que personne n'était entré dans la suite du mage noir. Ouvrant donc sa "chambre" rapidement et refermant derrière Koji, il posa le plat de sushis sur la table faisant office de mini salon vu la suite luxueuse et invita poliment le jeune homme à s'y asseoir. Le roi panthère fit de même face à lui et retira son haut, pas qu'il avait envie de transformer ce sympathique récit en yaoi, désolé pour vous mesdemoiselles, mais simplement qu'il allait devoir répondre à ses questions. De son "vivant", si l'on pouvait dire ainsi, le jeune homme avait eu une énorme trace noire sur le torse, symbole de l'attaque de corruption de la magie noire de son père, mais si être démon n'était pas forcément une façon exquise de vivre, un corps démoniaque possédait quelques avantages...comme se régénérer par exemple. La seule chose qui était encore présente, était bien entendu le tatouage de la guilde Shadow's Circle, bien que Koji n'en avait normalement jamais entendu parlé, même la régénération démoniaque n'avait pu l'effacer...et ce n'était pas faute d'avoir voulu essayer des choses légèrement classées gore pour y arriver, mais au final ce ne fut que souffrances inutiles.

Il leva son bras en direction de son visage ou plus exactement sa main juste devant ses yeux, cachant pour une fois son air démoniaque et mit par ce geste, son pentacle en évidence devant Koji. Ce dernier s'illumina d'un seul coup d'une lueur rouge flamme et transforma son bras. qui devint totalement noir et posséda des griffes conséquentes à la place des doigts, tandis qu'une sorte de croix en cristal noir semblait faire partie intégrante de sa main et dégageait une réelle aura corrompue qui n'avait rien à voir avec sa nature démoniaque...un pouvoir endormi pour le moment à ne pas en douter. En fixant les griffes, le jeune homme pouvait aisément comprendre comment le massacre avait eu lieu, le démon pouvait sans doute arracher n'importe quel organe avec une facilité déconcertante avec un tel membre, au moins Koji ne pouvait plus avoir le moindre doute sur sa nature maintenant. Le bras redevint humain, si l'on excepte les ongles naturellement noirs et le pentacle redevint comme à son habitude dans un état...stable.

Muzai se leva ensuite et tourna le dos au jeune homme, pas car il avait vu quelqu'un derrière lui ou car il lui faisait la tête, mais c'était surtout pour que ce dernier puisse voir l'immense tatouage représentant une panthère qui était inscrit sur son dos, un travail aussi précis ne permettait bien évidemment pas de faire une contrefaçon, surtout que le tatouage semblait bien magique, vu que lui même dégageait une certaine aura. Remettant ensuite son haut, le démon n'attendit pas que le son invité puisse finir ses sushis et surtout de se remettre de sa stupeur ou crainte suivant quoi, pour lui reparler en enchaînant donc les réponses à ses questions, reprenant son habituelle voix douce.

Je pense que ce que tu viens de voir répond sans doute à deux de tes questions n'est ce pas ? Pour être exact, si tu t'étais renseigné sur Black Panthers, tu saurais que je ne manipules personne de ma guilde et que je ne les considères encore moins comme des pantins. Bien entendu il est dur de se faire accepter, mais ma guilde n'est pas une organisation dont je me sers pour arriver à mes fins. Je l'ai remodelée pour en créer une famille, pour apprendre à tout mage noir qu'il n'est pas qu'une machine à tuer, une arme ou un objet. Un pantin ? Tu m'insultes là gamin ! Si j'étais un mage noir de la façon dont tu semble me décrire, je t'aurais déjà tué, hors je ne tue jamais d'innocent vois tu et c'est pour cela que j'ai tuée ta proie. L'argent ? Peu importe, je l'aurais même tué gratuitement si il le fallait. Cet homme était un monstre et j'ai essayé de le comprendre, le raisonner, savoir pourquoi il faisait cela, simplement car certains ne deviennent monstrueux que par leurs souffrances, lui ce n'était que par plaisir. Je l'ai tué car il était devenu un fléau et que le conseil ne l'a pas arrêté a cause de ses liens politiques, je l'ai tué car il était devenu un monstre humiliant et tuant des personnes innocentes comme ta soeur, je l'ai tué car cette souillure ne méritait plus de vivre en ce monde. Je l'ai tué car je jugeais que son existence lamentable et détruisant celle des autres n'était simplement plus indispensable. C'est ainsi que je fonctionnes et que fonctionne ma guilde, nous sommes de l'autre côté de la loi, des anarchistes selon certains, des parias selon d'autres, nous appliquons la seule vraie justice de ce monde et ne nous arrêtons pas à ce que le conseil permet ou ne permet pas.

Muzai fixa alors Koji, prenant une petite pause, afin de pouvoir lui permettre de respirer un peu, tant d'informations en si peu de temps ne devaient pas être des plus évidentes à avaler et le roi panthère espérait que le jeune homme comprenne la valeur qu'il lui accordait, ainsi que le respect, pour lui laisser le temps de le suivre dans ses réponses. Avait il envie de recruter son invité dans sa guilde et faisait il cela ainsi ? Nullement. Pas que cela le dérangerait, après tout, tout le monde avait sa chance, mais il ne faisait pas tout cela dans cet intérêt et il espérait que Koji le comprenne, ce n'était simplement que par respect d'une personne ayant perdu un être cher à cause d'un monstre, uniquement cela. Une fois ce court répit passé, il parla un peu plus lentement, d'une manière plus agréable et surtout plus reposante.

Koji, tu n'as simplement pas besoin d'y penser, rien qu'en te regardant, je sais strictement tout de toi. Je ne lis pas dans tes pensées, je touches tout simplement ton esprit. Je pourrais le manipuler, le détruire, cela fait partie des mes capacités après tout, mais je m'en suis juste servi pour mieux te comprendre, pardonnes mon intrusion...Néanmoins...Je n'ai pas eu besoin de forcer tes barrières, tu ne semblais strictement ne pas en avoir...je ne sais pas comment tu aurais fait en rencontrant cet assassin ou contre ceux de tout à l'heure, je penses t'avoir rendu service finalement. Mais par respect pour toi et ta souffrance, je vais donc me présenter également et même te donner une information que peu disposent. Je suis Muzai Ryuuketsu, Maître de la guilde Black Panthers, élevé dans une guilde noire dont je ne te dirais pas le nom pour ta sécurité...le conseil te tuerait uniquement car tu la connais et adopté par le duc Shitennou De Bachia, ce qui fait de moi un membre de la famille ducale de Mulfass. Ce qui va t'épargner la question de comment je peux avoir une suite aussi luxueuse je pense. D'autres questions ?

Sourire aux lèvres, sortant des baguettes d'on ne sait où, le démon piqua un sushi au jeune homme avec un air provocateur, histoire de lui rappeler que se nourrir était tout de même plus important qu'être sur le cul lors de révélations.







Thème of Muzai

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
☁--Koji Akio--☁



Masculin
Messages : 84
Jewels : 54652
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 26


Click ♥
MessageSujet: Re: Une rencontre recherchée?   Lun 14 Nov - 16:44

Mon interlocuteur se leva brusquement avant de nous trainés, moi et ma fabuleuse assiette de sushis, vers l’ascenseur. Je ne comprenais pas ce qui se passait. Tout allait trop vite à mon goût. Je venais à peine de rencontrer l’homme qui avait vengé ma sœur, le chef de la guilde Black Panther, l’un des hommes les plus recherchés, un télépathe capable de lire en moi tellement aisément qu’il connaissait jusqu’à mes pensées les plus enfouies et tout cela en une seule personne. Me laissant accompagner par la panthère, – Je n’avais pas trop le choix non plus- je compris rapidement pourquoi il m’avait tiré ainsi. Un petit groupe d’homme, surement à la recherche de l’homme au pentacle, semblait inspecter l’hôtel. A leurs yeux, je pouvais dire que cela n’aurait pas été bon s’ils l’avaient, non plutôt s’ils nous avaient trouvé. Car oui, j’aurais pu être considéré comme un de ses complices, assis à sa table et partageant son diner. Il m’avait donc sorti d’un énorme problème. Ou alors avait-il autre chose en tête lorsqu’il m’a tiré avec lui. Un otage ? J’espérais que ce n’était pas le cas.

Peur du vide ? Non, je n’étais pas atteint d’une telle phobie. Le sang était surement la seule chose qui me préoccupait autant. Il aurait dû le savoir pourtant, lui qui connaissait mes intention concernant le meurtrier, ne savait pas quelles étaient mes peurs ? Il y avait cependant une autre chose qui me préoccupait… Comment sa voix qui semblait si douce au départ pouvait-elle me faire frissonner autant ? Son ton était devenu glacial. Le masque du gentil mage noir tomberait-il ? Se montrait-il enfin sous sa vraie nature ? Qu’allais-je devenir ? Je regardais avec insistance le numéro des étages s’afficher, me demandant quand l’ascenseur allait s’arrêter. J’eus ma réponse quelques minutes plus tard… Le dernier étage. A l’ouverture de la porte, je pus remarquer que le couloir était somptueux. Comment un mage noir pouvait s’offrir un tel luxe ? L’argent amassé au cours des missions d’élimination ? En tout cas, il y avait plus discret comme planque…

Arrivant devant la porte, je le vis trifouiller quelque chose… Une plaque de métal ? Non, plutôt une tige. Pourquoi cette tige ? Elle était trop fine pour empêcher quoi que ce soit d’entrer. Elle se serait éclatée à la moindre pression… Justement ! Elle se serait cassée en deux si la porte avait été ouverte durant son absence. Il était réellement prudent en fin de compte. Enfin prudent ou paranoïaque… AU choix. Mais je resterais sur la première idée pour l’instant, l’incident ne s’étant produit qu’une fois devant mes yeux. La porte de la chambre s’ouvrit, me laissant découvrir la luxure de l’appartement. Mon hôte pris soin de refermer rapidement la porte après mon passage. La suite qui s’offrait à mes yeux était spacieuse, véritablement bien décorée et superbement nettoyée. Il n’y avait pas traces d’un passage d’un véritable mage noir. Le roi panthère connaissait donc bien les règes de respect pour le travail d’autrui. Posant mon assiette de sushis sur une table, il m’invita à m’asseoir en face d’elle. Je ne pus qu’accepter l’offre, me posant douillettement dans un énorme fauteuil. Le confort qu’il m’offrait était sans égal. Une impression de bonheur, comme s’il avait été conçu pour que mon postérieur s’y pose sans aucun problème. Portant un sushi à ma bouche, je vis le démon s’asseoir face à moi et retiré son haut. Pourquoi faisait-il cela ? Etait-il en âge ? Ca n’en avait pas l’air. Non, une chose était sure, il désirait me montrer quelque chose sur son corps. Quoi ? Une cicatrice peut-être ? La vérité était tout autre. Ce qu’il voulait me montrer était un tatouage magique d’une ancienne guilde. Je n’avais jamais vu pareil chose. Un signe tribal enfermé dans un cercle noir, me faisant étrangement penser à du barbelé. Pourquoi avoir un tel tatouage ? On aurait dit celui d’une guilde. N’était-il pas le chef des Black Panther ? Jouait-il double jeu ? Impossible à savoir, le mage ayant été très changeant lors de cette rencontre.

Il mit ensuite en évidence son pentacle devant son visage. Comme je le pensais, ce signe avait un rapport avec sa magie. Mais j’étais loin d’imaginer cette réaction. Brillant d’un rouge flamme peu commun, le pentacle eut – A ce que je pouvais juger- une réaction étrange et la main humain du leader se transforma en des griffes sombres. Sa « main » était elle aussi totalement noire. Nul doute que c’est cette magie là qui avait permis au roi des panthères de trucider le violeur comme il l’avait fait. C’était là l’instrument de torture et de décoration qu’il avait utilisé dans l’impasse. Je pus aussi remarqué une croix sombre semblant être fait dans du cristal. Cet ornement semblait faire partie intégrante de son bras et dégageait une aura des plus corrompues. Cette scène m’avait complètement glacé le sang. Mais qu’était-il au juste ? Une chose est sûre, le terme humain ne permettait plus de le désigner. Un véritable démon, voilà ce qu’il était. La main redevint normale – si l’on peut dire cela, les ongles noirs étaient toujours présents- et le pentacle redevint noir.

Il se leva et se retourna ensuite, me dévoilant ainsi son magnifique tatouage d’une panthère noire placé tout le long du dos. D’une taille imposante et précisément réalisé, je savais qu’une contrefaçon d’un tel niveau ne pouvait exister. De plus, l’aura qu’il dégageait confirmait mes soupçons. Mais alors, il appartenait à deux guildes ? Pourquoi avoir deux tatouages sinon. Chaque réponse apportait son lot de question. Et il était difficile pour moi de deviner ce que mon hôte avait en tête. D’ailleurs, pourquoi m’invité ici ? Je pourrais très bien témoigner contre lui et le mettre dans le pétrin. Attendait-il une réaction spéciale à tout cela ? Je ne pouvais plus avaler une seule bouchée de mon plat avec ce flot d’information. Et ce n’était pas encore terminé. Il s’attaquait maintenant aux autres questions que j’avais posées plus tôt dans la soirée.

Sa guilde n’était pas une organisation mais une famille et il ne manipulait pas personne de sa famille ? Les mages noirs ne sont pas des machines à tuer ? Mais pourtant, n’était-ce pas le propre d’une guilde noire ? Manipuler, tuer, piller, détrousser. On m’en avait dit tellement de mal. Pourquoi tenir un tel discours ? Était-ce censé me rassuré ? Voulait-il me recruter ? Agrandir son armée ? Pourquoi tant d’informations ? Je n’étais qu’une simple mage de seconde catégorie à côté de lui ou de n’importe quelle mage de guilde. Pourquoi me privilégier ainsi ? Je n’y comprenais plus rien. Peut-être était-ce là sa stratégie, m’embrouiller pour m’enrôler. Peut-être était-il au courant pour mes pouvoirs et trouvait-il cela intéressant. En tous les cas, je ne pouvais pas lui faire confiance, c’était un mage noir après tout, qui sait ce qui se trame dans la tête de ces psychopathes !

Ne pas tuer les innocents ? Ne tuer que les monstres qui ne peuvent être atteint par la justice à cause de certains principes ? C’était là son véritable but ? Il parlait d’une voix si douce, la même que lorsque nous étions posés au restaurant. Il établissait la véritable justice selon lui et sa guilde en faisait de même. Je voulais crier, rire, me moquer de ces paroles. Et pourtant, il exprimait ce que je ressentais au plus profond de mon être. Etablir sa propre justice, celle du conseil étant trop limitée. Il ne se disait pas maitre de la vie des gens. Il faisait cela pour aider le monde, pour y maintenir une harmonie et une paix – simpliste certes mais tellement rare- et ne faisait couler le sang que de ceux qu’il jugeait indigne de vivre, ceux qui souillait notre planète, notre monde, notre univers. Sur ce point, je n’étais pas réellement différent d’eux. J’aspirais moi aussi à une paix, aussi bien intérieure que mondiale et désirait plus que tout voir ces raclures, ces meurtriers, ces criminels punis. Il avait touché le point sensible de mon être. Haruka… Si quelqu’un comme lui avait croisé le monstre avant ton décès, peut-être que tout cela ne serait pas arrivé… Tu serais certainement encore vivante. Je vivrais ma vie paisiblement au milieu de tes rires et de la joie des parents. Mais le passé est passé et il faut bouger pour changer le futur. Il avait tout résumé, tout décrit. Si l’on écoutait ses propos, j’étais moi aussi un Black Panther dans l’âme. Il m’avait ouvert les yeux sur mon réel but ici, sur cette Terre… Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour que personne ne vive ce que j’ai enduré. Tout était clair dans ma tête à présent. Je voulais être une panthère.

Il posa un silence sur la salle, me dévisageant littéralement. Pourquoi ? Je n’en ai aucune idée. Il devait se dire qu’un temps de repos me ferait du bien. Il en était tout autre, je voulais en savoir plus. J’avais l’impression d’avoir été longuement préparé pour ce jour. Il renchaina, ne me laissant pas en placer une. Il lisait en moi sans difficulté ? Je ne lui offrais aucune résistance ? Il ne faisait que lire alors qu’il pouvait détruire ? M’aurait-il donc sondé assez profondément pour comprendre que je réagirais ainsi ? Je ne pense pas. Il avait certainement espoir que je comprenne sa façon de penser. C’était le cas. Je l’avais même adopté à vrai dire. Il est vrai que contre ces ennemis, je ne sais comment j’aurais réagi. Il m’apprit ensuite qu’il avait été élevé dans une guilde si sombre que la connaissance seule du nom était passible de mort et qu’il avait été adopté par un riche duc de Mulfass. Pratique pour se cacher en ces lieux donc. J’avais moi aussi des questions à posées et je savais que c’était le moment idéal. Après tout, il venait tout juste de me voler de la si bonne nourriture – qu’il avait payé certes mais bon… Il n’avait qu’à commander lui aussi !- et c’était enfin arrêté de parler. Il se contentait de me sourire.

« Ce tatouage que vous portez, celui au signe tribal, appartient-il à votre ancienne guilde ? Pourquoi le garder si le simple fait de me donner le nom pourrait me mettre en danger. Qu’allons-nous faire maintenant ? Nous n’allons tout de même pas rester ici pour l’éternité. Certes ils ne peuvent pas nous atteindre ici mais je ne doute pas qu’ils nous attendrons à la sortie. Et aussi, pourquoi m’en avoir dit autant ? Vous me faites à ce point confiance ? »

Je me levais, me posant par la fenêtre pour admirer la vue. Il est vrai que cette suite offrait un superbe panorama.

« Et que vais-je devenir maintenant ? Si vous n’avez aucune idée, laissez-moi vous en suggérer une : J’aimerais rejoindre votre guilde. Je comprends vos actes et partage votre conception de justice. Je ne veux plus que quelqu’un vive ce que j’ai enduré par la perte de ma sœur… J’aurais aimé que vous interveniez plus tôt contre cet individu mais ce qui est fait est fait. Je ne veux pas rester les bras croisés à rien faire quand je sais que d’autre monstre de son genre se baladent librement dans les rues d’Acarya. Le temps perdu à espérer que le monde change est tout simplement du temps perdu. Le seul moyen de le transformer est de le façonné à l’image que l’on souhaite. Il ne faut pas faire qu’attendre, il faut agir pour changer le monde ! »


Sur ces mots, l’émotion avait pris le dessus sur ma raison. Plus jamais je ne me laisserai faire de la sorte. Plutôt crever pour défendre ce que je trouve juste. J’avais enfin trouvé ma voie et une nouvelle raison de combattre et survivre. Je fixais le roi, attendant une réponse positive quand à mon intégration à sa famille. Cependant, un élément vint perturber notre discussion. Quelqu’un toqua à la porte, et ce par trois reprises. N’étant pas chez moi, je ne pouvais ni répondre, nie faire le moindre bruit. Cependant, me remettant à la fenêtre, j’eu l’impression que le groupe à notre poursuite s’était réduit. – Déjà qu’ils n’étaient pas réellement nombreux à la base-

« Les personnes qui vous pourchassaient en bas… Il me semble moins nombreux, venez voir. »

Les coups sur la porte reprirent de plus belle. Comment réagir face à une telle situation ? Qui pouvait bien frapper à la porte ? Le groupe de poursuivant ou tout simplement un membre du personnel de l’hôtel ? Décidément, je n’étais pas au bout de mes surprises aujourd’hui.


[HRP: Désolé pour l'attente. Si jamais tu trouves que mon texte manque d'ouverture, je peux changer.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☁--Contenu sponsorisé--☁


Click ♥
MessageSujet: Re: Une rencontre recherchée?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre recherchée?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres lieux de Mulfass-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit